Roman – La salle de bal, Anna Hope

Coucou mes petits chats !

J’espère que vous êtes confortablement installé dans votre canapé avec un plaid et une bonne tasse de thé. Entre de dossier pour l’école (attention ça rigole plus là) je viens vous parler du petit dernier d’Anna Hope que j’ai beaucoup aimé !
Et je suis presque sûre que si vous vous laissez tenter vous allez aimer aussi 🙂

Résumé éditeur

Lors de l’hiver 1911, l’asile d’aliénés de Sharston, dans le Yorkshire, accueille une nouvelle pensionnaire : Ella, qui a brisé une vitre de la filature dans laquelle elle travaillait depuis l’enfance. Si elle espère d’abord être rapidement libérée, elle finit par s’habituer à la routine de l’institution. Hommes et femmes travaillent et vivent chacun de leur côté : les hommes cultivent la terre tandis que les femmes accomplissent leurs tâches à l’intérieur. Ils sont néanmoins réunis chaque vendredi dans une somptueuse salle de bal. Ella y retrouvera John, un «mélancolique irlandais». Tous deux danseront, toujours plus fébriles et plus épris. À la tête de l’orchestre, le docteur Fuller observe ses patients valser. Séduit par l’eugénisme et par le projet de loi sur le Contrôle des faibles d’esprit, Fuller a de grands projets pour guérir les malades. Projets qui pourraient avoir des conséquences désastreuses pour Ella et John. Après Le chagrin des vivants, Anna Hope parvient de nouveau à transformer une réalité historique méconnue en un roman subtil et puissant, entraînant le lecteur dans une ronde passionnée et dangereuse.

Mon Avis

What’s the F*** ! C’est ce que je me suis dis plusieurs fois pendant ma lecture. Bien sur, ce n’est pas une incompréhension totale qui signifierait « pourquoi est ce que tu fais ça » mais plutôt « bordel dire qu’il y a déjà eu des gens comme ça ». Je suis quelqu’un d’assez curieux, je ne cesse de vous le répéter, et ce que j’aime particulièrement dans la littérature c’est qu’elle amène à se poser des questions ou à se renseigner sur des choses qui ont exister. Et là, je me suis retrouver confrontée à la pensée eugéniste et à l’enfermement pur et simple des personnes jugées faibles de manière totalement arbitraire.
Tout le long, je me suis demandée qui était fou, et bien que j’ai ma petite idée sur la question, je ne vous le direz pas. Et je me suis attachée tant à Ella qu’à John, espérant et espérant comme une enfant devant Cendrillon. Et j’ai eu la jolie surprise.
Pour toutes les interrogations et toute la douceur qu’il soulève, je recommande ce livre à 200 %.

Bonne lecture,

Publicités

LIVRES – Gérer sa bibliothèque sereinement

Coucou les books addict,
Il y a quelques mois, je reçois un texto de ma sœur : « est-ce que tu utilises Collibris ? ». Nope. Comme je ne suis pas du tout curieuse je pars fouiller un peu pour découvrir le-dit Collibris… Et là, RÉVÉLATION, si j’avais pu l’inventer, je l’aurais fait. Donc aujourd’hui à la question : utilises-tu Collibris, je peux fièrement répondre oui !!! Et dès ce soir, je suis sûre que vous aussi.

Collibris pour quoi faire ?


Collibris c’est juste l’appli parfaite pour les gros lecteurs comme moi, qui ont ou pas le besoin de posséder leurs livres.
Le principe est simple : enregistrer toute sa bibliothèque, classer les livres sur des étagères, mettre en place une Pile à Lire, une Wishlist… Et ne jamais ce retrouver dans une librairie, ou une médiathèque, à se demander si ce livre on l’a pas déjà lu, parce qu’il nous dit quelque chose mais on n’est pas sûr… Ou le moment gênant où quelqu’un t’offre un livre et que tu l’as déjà lu, ou que tu l’as déjà en 3 exemplaires différents. Ou cette phrase fatale, je t’offre plus de livre pour ton anniversaire parce que je sais jamais ce que tu lis…
Bref là tout ces problèmes sont réglés d’un seul coup de baguette magique (ou presque).

Rentrer les 500 00 livres de ma bibliothèque ? Grosse blague.


Au début c’est ce que je me suis dit, je voulais depuis longtemps faire un inventaires de ma bibliothèque, mais vu le nombre, j’avais du mal à m’imaginer des journées entières triant, classant, notant, cherchant, bref, retourner toute la maison, pour finir avec un système excell bancal et pas partageable… Sauf que là, c’est super simple, t’installe l’appli sur ton smartphone et tu scannes simplement tes livres, et ils sont ajoutés à ta bibliothèque tout seul. Magie, Magie.

Noël, anniversaire et petit cadeau


L’idée est simple, une liste de souhait que l’on peut faire évoluer au gré de ses envies, réceptions, achats et plus de problèmes pour les cadeaux. Sur Collibris tu peux ajouter des amis, et partager avec eux les livres que tu as déjà et ceux que tu voudrais. Le pied. Par exemple, moi en ce moment j’aimerais bien avoir des livre sur le Lagom, je demande à l’amoureux, mais ça doit tellement le motiver qu’il oublie tout le temps, alors, je l’ajoute à ma liste de souhait et si il n’y a pas pensé avant Noël, peut-être que quelqu’un d’autre y pensera ^^.

Bibliothèque familiale de prêt.


Avoir des frangins encore à l’école ça implique lectures scolaires souvent similaires à celles des ainés. C’est donc avec un très grande facilité que j’ai reçu par message la liste de la dernière, et que j’ai checké direct si j’avais ou non les livres, et sur quelle étagère était ceux que j’avais. Pas d’achat en double, voir triple, donc.

Les petits plus qui feraient du bien :


Voilà le système optimal donc, cependant, j’aimerais bien pouvoir trouver facilement mes contacts (Facebook, mail et téléphone) qui utilise cette application pour pouvoir me connecter directement à eux.
Aussi, j’aimerais bien, mais je ne sais pas trop comment l’expliquer, pouvoir placer mes livres possédés dans une étagères en gros (par exemple je veux refaire mon étagère Roman Poche, en sélectionnant simplement les livres que je veux mettre dedans dans ma liste de vignettes des livres possédés…).

Voilà Voilà,
N’hésitez pas à me donner vos outils à vous ça m’intéresse 🙂

La Baronite

Cinema – L’Espagne à l’honneur

Holà Cariños !

En bonne toulousaine que je suis (et que je resterais ! ) la première semaine d’octobre est synonyme de films espagnols ou latino-américains. En effet, le festival Cinespaña a, pendant quelques années, enchanté ma rentrée. Vous comprendrez peut-être ma frustration de ne pas pouvoir y assister maintenant que je suis expatriée dans une contrée lointaine.

Qu’à cela ne tienne, il faut prendre le taureau par les cornes et découvrir par soi-même des films hispaniques, grâce à mon meilleur copain Netflix (comment ça c’est aussi votre meilleur copain ?!). Je vous fait donc la liste de 5 films espagnols que j’ai regardé cette année :

Lire la suite

LIFE STYLE – Se préparer à l’automne tranquillement

Coucou mes petits chats,
Bon ben, c’est officiel, il faudrait un miracle pour que nos robes d’étés puissent sortir encore une ou deux fois (par miracle j’entends bien sûr un voyage en hémisphère Sud). L’été n’a pas été particulièrement beau, mais on a pu profiter des quelques après-midi tranquille à la plage et de soirée entre amis.
Maintenant on va arriver dans la période des plaids pour mon plus grand bonheur !

Lire la suite

Roman – Par le vent pleuré, Ron Rash

Coucou les chatons ;),
Je viens aujourd’hui vous parler du dernier roman de Ron Rash, Par le vent pleuré sorti en Août, qui me faisait de l’œil et que j’ai fini par acheter un de ces fameux week-end où tu pars et une fois la route bien entamée tu te dis « M****, j’ai oublié mon livre » … Je vous raconterais peut-être un jour mon périple pour trouver un livre dans la Vienne. Peut-être.

Lire la suite