Dictionnaire régional pour une Toulousaine en perdition.

Bon, il faut savoir que dans mon pays (Toulouse) nous avons parfois un vocabulaire particulier qui fait que toute ville(un peu) éloignée peut vite paraître étrangère, même dans la langue. Chez moi, les phrases sont ponctuées de PUTAIN, de CON, de VINDIOUEt je pensais (à tord) être au sommum du régionalisme quand je disais un truc du genre : Putain ça pègue prend donc une poche pour pas salir la malle, et arrête de tcharrer tu nous gaves...

img020

Que nenni les gars, aujourd’hui je suis en Poitou-Charente et croyez-moi, je ne comprends parfois rien à ce qu’on tente de me dire …

Voici un petit extrait du vocabulaire qui m’entoure aujourd’hui :

‘Coutdon :

En français correct on dirait plutôt « écoute donc », on l’utilise pour attirer l’attention de quelqu’un qui ne nous écoute pas et à qui on veut faire passer un message, parfois important.

Passer la since :

Alors je vous avoue que celui-là, on le prends plutôt vite. En fait, c’est passer la serpillère. Et il m’a fallu quelques « Heing » pour comprendre… Aujourd’hui je l’utilise assez souvent… honte à moi (désolée Monsieur Nougaro de trahir ainsi mon paìs).

Le père, La mère :

Rien à voir avec la religion catholique, le père c’est mon père, pas Dieu… Celui-là aussi il faut si faire, mais ça prend plutôt racine dans le nord où ils disent « eul père »… Enfin, bref.

img021

Être beunèze :

Alors oui, ça surprend, être beunèze, Q és això (ça c’est du catalan ça veut dire qu’est-ce que c’est) ? C’est juste être alèse, pépère, tranquilou loulou quoi… Oui je sais ça paraît pas.

Heindis ?

Voilà la ponctuation mythique des ingliches, the question tag ! Heindis c’est un peu une façon de demander à son interlocuteur si il a bien compris ce qu’on voulait dire, comme quoi, la vendée c’est très british ^^.

Va chercher les drôles :

Bon, ici les drôles ce sont les enfants, ils sont pas tous rigolos mais on fait comme si… Et le pire c’est quand ils parlent d’enfants-filles, les puristes disent drôlesses, comme c’est vilain me direz-vous ? Pas ici.

img022

Tu me diras quoi :

Je pense que je détiens là la meilleure phrase du monde. Tu me diras quoi ça veut dire que tu me feras un compte rendu la prochaine fois, tu me raconteras comment ça c’est passé… Tu me diras quoi, quoi…

Bordel :

Notre Putain Toulousain, ici c’est le bordel. « Bordel, il faut sortir les poubelles » « Bordel, j’ai perdu mon livre » et ma préférée (celle que mon beau-père dit régulièrement) « bordel, quel temps d’merde ! » Comme quoi, la ponctuation régionale ça tourne souvent autour de … Des dames qui travaillent, voilà!

Barrer la maison :

Ce n’est pas faire un trait sur le dessin d’une maison, non, cela implique une vraie maison… Bon en même temps vous pouvez pas deviner vous les étrangers de la Charente-Maritime. Barrer quelque chose ça veut dire le fermer. Barrer la maison ça signifie : fermer la maison… (Quelqu’un leur a dit que ça servait à rien ? )

Bon ok, comme je suis plutôt sympa, et que ça me fait beaucoup rire d’apprendre une « nouvelle langue » je vous en met une petite dernière pour la faim (j’étais obligée de faire cette blague de bof sur l’orthographe) :

Fais attention on va béner :

Alors, celle-là je ne l’ai entendu que d’une seule personne, mais je dois dire que je l’aime bien… Ça se traduirait par : fais attention tu vas nous faire valser, glisser ou on va se retourner.Très utile l’hiver sur les routes verglacées, à utiliser sans modération.

Et vous vous en avez des expressions rigolotes dans vos régions ?

Bien à vous,

La Baronite
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s