CLASSIQUE – Le rouge et le Noir, Stendhal

Le-Rouge-et-le-Noir

Il y a quelques années, j’ai tenté des études de Litté…

Bon c’était pas fait pour moi la fac, mais j’avais quand même acheté les classiques pour les études comparées et tout le blabla… Et j’avais essayé de lire le rouge et le noir, sans grande réussite, je n’avais même pas passé la 100° page…

Aujourd’hui, au vent les angoisses littéraires, après Tolstoï, même plus peur de Stendhal. Du coup, je me suis relancée dans cette lecture et – tadam roulement de tambour- j’ai réussi et même j’ai un peu aimé.

Premièrement c’était une victoire personnelle. Deuxièmement, même si il y a des passages un peu longuets où j’ai lu en diagonale (je l’avoue), le style est là et ce n’est pas pour rien que c’est un classique étudié en licence de littérature.

On suit Julien Sorel, ambitieux et orgueilleux au possible dans sa vie, on y voit l’évolution d’un jeune homme intelligent mais « pas bien né » qui va conquérir des milieux qu’il n’aurait même pas pu imaginer (dans ses rêves les plus intimes) toucher du doigt (on n’est pas aux USA, pas d’égalité des chances au XIX° en France).

Ça a plutôt l’air pompeux comme ça, mais que nenni (c’est un peu mon expression préférée) Julien a comme qui dirait « les dents qui rayent le plancher » et il est prêt à tout pour réussir à atteindre son but. Il est un peu Bonapartiste sur les bords, il rêve de grandeur et de gloire.

Et puis il y a l’amour, que l’on pense voir avec Mme Rénal puis avec Mathilde, mais en fait non, et puis au final si, mais c’est pas si simple. Et parfois on se dit « que ça doit être dur d’être un homme aimé par deux femmes »… On s’y attache nous, en tant que lecteur, à ces demoiselles ou à ces madames, qui tombent éperdues dans les bras de Julien.

Bref, c’est un très joli roman, une très jolie histoire, mais je ne pense pas qu’elle soit démocratique (oui j’utilise des gros mots). Pour s’y faire il faut avoir du recul et un bon nombre de pages au compteur… Après, rien n’empêche de faire comme moi, de le commencer, de l’abandonner et de le recommencer plus tard…

Bien à vous,

La Baronite
Publicités

Une réflexion sur “CLASSIQUE – Le rouge et le Noir, Stendhal

  1. Audrey dit :

    Lu par obligation au Lycée, j’avais beaucoup aimé mais j’imagine que comme tu le dis, avec quelques pages au compteur de plus on doit être encore plus amène à l’apprécier 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s