BD – Les Communardes Tomes 1,2 et 3

106670694

L’Histoire avec un grand H s’écrit plus que souvent au masculin. N’en déplaise aux gens qui pensent que la révolution est une affaire d’hommes, Wilfrid Lupano nous offre là une vision féministe de la Commune de Paris.

3 tomes liés, mais pas que

Cette « série » comporte trois tomes, il n’y en aura pas d’autres (normalement). Je mets bien série entre guillemets car chaque opus est une histoire qui ne dépend pas des autres, mais qui y est quand même liée. Le lien est le thème de la commune bien sûr, mais aussi un petit plus (mais il faudra les lire pour le savoir ;)).

Tome 1 : Les éléphants rouges

album-cover-large-27326

On y suit Victorine, petite fille de 11 ans, un peu rebelle, pendant le siège de l’armée prussienne. Victorine passe son temps à trainer avec des mini-voyous et à s’occuper des deux gros éléphants du jardin des plantes. Et elle compte bien libérer Paris grâce à ses deux grands amis…

Les graphismes sont juste WHOUAH ! (merci Lucie Mazel)  et même si ce n’est pas mon tome préféré, il nous pose bien le cadre ^^

Tome 2 : L’aristocrate fantôme

album-cover-large-27325.jpg

Nous voilà repartie pour un nouveau tome, qui se commence à Londres avec notre très cher Karl Marx, et hop, un petit tour à Paris, pour suivre Élisabeth Dmitrieff (les historiens en herbes sauront que les deux sont liés) dans sa quête de la reconnaissance des femmes. Et jusqu’aux premières lignes face aux versaillais !

Oui j’avoue, j’aimerais bien en avoir autant dans le pantalon que cette fille là (même si elle ne portait pas de pantalon elle…) Je crois que c’est mon tome préféré des 3.

Tome 3 : Nous ne dirons rien de leurs femelles

album-cover-large-28050.jpg

Et voici le petit dernier qui est officiellement sorti … TADAM … aujourd’hui ! Et là on y repart, Marie n’est qu’une bonne, fille de bonne, … Mais sans être une militante en or, elle va vivre la révolution et s’en servir pour régler ses comptes personnels. C’est qu’elle en veut à des gens qu’elle n’aurait jamais pû atteindre autrement…

On clôt ici le chapitre des communardes et je dois vous dire que c’est un peu triste, j’aurais bien aimé moi que ça continue encore et encore, mais toute bonne chose à une fin…

Et si on en parlait encore

Sur la série complète je crois qu’il est important de dire que les sujets traités sont historiques, mais qu’ils sont en très grande partie romancés en effet, si des femmes se sont battues, pendant la commune, pour se défendre mais aussi pour gagner des droits, elles n’en n’ont rien eu. Elles ont commencé à semer ça et là des petits grains de sable qui un jour nous ont permis de défendre nos droits. C’est très juste d’en parler, même si la fiction reste très présente et je me dis que peut-être ça ouvrira des consciences sur le fait que l’histoire ce n’est pas que des hommes et qu’il y a toujours eu des femmes même si l’on n’en parle pas, ou peu.

Bien à vous,

La Baronite

 

Publicités

2 réflexions sur “BD – Les Communardes Tomes 1,2 et 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s