Roman – Les Nuits de laitue , Vanessa Barbara

DSC_0035zMes petits lecteurs,

Voilà plusieurs mois que je n’ai pas pointé mon nez ici, par manque de temps surtout, et aussi un peu par manque de motivation… Et voilà que je me dis que c’est dommage, que je lis plein de chose dont certaines que j’aimerais énormément partager avec vous, et que je laisse passer en disant : « plus tard », mais plus tard, toujours rien… Pourtant je partage avec certains d’entre vous sur Instagram , et après avoir refermé le livre il ne me manque plus qu’à vous en parler…

Alors, le mea culpa étant fait, je reviens aujourd’hui, pour vous raconter ma lecture de Vanessa Barbara et de son ouvrage Les Nuits de laitue paru en poche chez Zulma ce mois-ci.

Résumé de l’Éditeur

cgdguhk

Mon avis :

J’aime énormément les couvertures de Zulma, qui reste toujours aussi colorée et pimpante, pourtant, j’ai souvent du mal à rentrer dans les textes… Et là, même si les pages défilent (presque) toutes seules, j’ai eu du mal a comprendre où l’on voulait en venir. Je me suis attendu à un revirement de situation complétement fou puis, plus du tout… J’ai lu parce que je ne me suis pas ennuyée, j’ai aimé découvrir la vie de ces habitants totalement loufoques, mais je n’ai pas très bien compris pourquoi on nous racontait tous ça, ni ce que faisait Otto, vieillard en plein deuil de sa femme au milieu de tout ça.

Bref, j’ai passé un bon moment, en compagnie des personnages, mais sans plus. Et si quelqu’un a un autre ressenti, je suis prête à discuter avec lui parce que là, je reste sans voix…

Ce que j’en pense, c’est qu’il faut prendre ce livre comme l’histoire (pas triste) du deuil d’Otto, qui pour laisser partir sa femme a besoin de comprendre ce qui la liait à tous ses voisins, lui l’homme taciturne qui n’avait de lien avec eux que par elle… Avec un milieu de ça, les secrets, les accidents, les non-dits et tout ce qui compose un petite communauté d’âmes blessées…

Je ne vous vend peut-être pas du rêve, mais il était important pour moi de partager mon incompréhension.

Des bisous mes loutres,

À très vite j’espère,

La Baronite

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s