Comment je suis tombée dans les Elena Ferrante, malgré moi…

91-6u7UFjmL

Coucou mes loutres,

Je sais, je sais, je ne suis pas hyper active sur les réseaux en ce moment, la faute au rythme que je n’arrive pas à prendre, à l’inspiration … Non, la faute à moi, juste moi. Pourtant j’aime partager avec vous, alors je vous remercie de continuer à me lire, malgré mes absences prolongées. Je ne viens pas aujourd’hui pour re-faire mon mea culpa (enfin si mais pas celui-là), mais plutôt pour vous parler de la saga d’Elena Ferrante, je sais qu’on vous en a trop parlé, mais j’espère faire craquer les réticents.


MON AVIS

Bon, je vais être claire, je fais presque une allergie aux gros tubes de l’été, et à chaque fois que je fonce c’est avec une légère appréhension. Je préfère me faire confiance plutôt que de lire le même livre que tout le monde, regarder la même série que tout le monde… Même si il m’arrive de passer pour une cruche dans quelques discussions : » QUOI ?!!! TU REGARDES PAS G.O.T ?!!! » Non.

Alors voilà qu’un jour, dix mille ans après la guerre je l’avoue, je me dis : tiens, je lirais bien l’amie prodigieuse pour voir ce que ça donne, ça doit pas casser trois pattes à un canard, mais ça va être léger et c’est juste ce qu’il me faut.

Casser trois pattes à un canard, on y arrive. La preuve. J’ai littéralement dévoré le premier tome. Je me suis attachée aux personnages, je me suis identifiée, j’ai reconnue dans ma vie ce lien qui uni les deux copines. Et puis quand j’ai fini le livre, je me suis dit qu’à l’occasion, je lirais le second tome. J’ai pris un autre livre, et je me suis retrouvée bloquée dans ma lecture. J’avais trop envie de connaitre la suite, leurs aventures, leurs vies, pour pouvoir rentrer dans une autre histoire. Il fallait d’abord que je termine celle là…

Alors, je me suis mise à la lecture du deuxième tome, et il m’a fait le même effet que le premier, page après page. Jusqu’à la dernière où je me suis retrouvée au pied du mur. Genre :  » Non ! tu peux pas me faire ça Lenù ! Tu peux pas me laisser sur ma faim avec une fin pareille ! » C’est pire qu’Harry Potter ce livre !

Et là, je me retrouve avec le pire dilemme de ma vie (au moins) : est ce que j’entame le troisième, avec le risque de faire une dépression (rien que ça) en attendant la parution du dernier tome, ou est ce que j’essaye, tant bien que mal de passer à autre chose, pour revenir dessus un peu plus tard, quand je pourrais enchainer les deux derniers ? Ma parole, qu’est-ce que la vie est cruelle avec les âmes sensibles comme moi…

Alors, bien sûr, je n’ai pas la réponse, mais je vous dirais l’avancement de mes problèmes de lectrice si vous voulez. En attendant, je recommande chaudement cette saga à tous ceux qui ne sont pas encore tombé dedans. C’est parfait, en toutes occasions. Et puis comme pour la plupart d’entre vous les vacances ne devraient pas tarder, si elles ne sont pas déjà là, c’est le moment ou jamais ;).

Bonne lectures les bébés chats,

La baronite.

Publicités

3 réflexions sur “Comment je suis tombée dans les Elena Ferrante, malgré moi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s